Hypersensibilité sensorielle

Les bruits, les forts et les lointains, les réguliers et les chaotiques, les graves et les aiguës. Impossible par exemple de m’endormir avec le bruit de la respiration d’un autre à mes côtés.

Les bouchons en mousse Laser Light  sont mes précieux alliés, même si avec un RNN de 32Bd j’entends encore beaucoup de choses.

Les changements brusques de luminosité, m’agressent horriblement.

Si #F bouquine sur la kindle dans le lit à mes côtés, mon masque Tempur est mon sauveur (et je peux ouvrir les yeux avec ; oui, quand je dors des fois j’ouvre les yeux, ne me demande pas…)

Les mouvements d’autrui sur le canapé que je partage avec eux, le matelas, la couette qui bouge même d’un cheveux, l’autre qui se retourne dans le lit et le drap housse qui logiquement suit son corps (sans parler du matelas qui bouge).

J’ai partiellement résolu le problème pour la nuit avec un matelas en 80cm chacun, et un drap de dessus chacun.

Les accélérations brusques des décollage d’avion, les descelerations brusques en voiture, les balançoires et les manèges, mais aussi le simple fait qu’une personne s’accoude à ma chaise ou mon fauteuil.

A part serrer les dents, et inspirer longuement quand je peux anticiper, pas de solution miracle…

Certains tissus, certaines caresses peuvent être, suivant mon niveau de fatigue et de saturation, vécues comme de véritables agressions. Impossible de m’endormir en sentant le souffle de ma propre respiration (ou celle de mon compagnon) contre ma peau.

Couper les étiquettes des habits, m’emmitoufler dans ma couette, demander à ne pas être touchée…

Certaines odeurs sont particulièrement agressives, ou dégoutantes, ou vraiment étranges. Elles peuvent carrément m’empêcher de dormir.

Traverser Sephora en apnée, ne pas laisser de nourriture dans la chambre, ne pas acheter de basilic en feuille (je trouve que ça sent le pipi de chat)

Je continue de me découvrir des bizarreries, mais surtout je prends plus conscience de mon niveau de saturation et ça me permet de relativiser les moments où je pars en sucette parce que trop c’est trop.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s