Comment organiser ses repas quand on manque d’imagination ?

Si je suis toute seule je peux manger des nouilles chinoises à tous les repas pendant 5 jours sans sourciller…

Mais pour la semaine où j’ai les enfants j’essaie d’assurer mieux. Alors je m’astreins le jeudi (je les récupère le vendredi) à faire des listes de plats, puis la liste des courses correspondantes, puis soit je vais les faire si j’ai le courage, soit je me faire livrer (vivre houra.fr je parraine, jdcjdr).

De cette manière je sais à l’avance ce que l’on mange, pour ne pas me retrouver en panique devant un frigo (plein ou vide) à me demander ce que je dois faire de tout ça…

Paprika, le manager de recette et bien plus encore

Paprika App, mon sauveur

Alors Paprika, c’est une appli qui existe pour mac et pc, iOS (ipad et iphone), Andoid et Kindle.

Ce qui est merveilleux c’est que c’est non seulement un gestionnaire de recette, mais aussi de repas, de liste de courses, de calcul automatique des proportions, un outil de sauvegarde de recette depuis des sites internet, et j’en passe.

Bref, Paprika, c’est magique.

Tu ajoutes tes recettes manuellement et/ou tu vas en récupérer sur marmiton ou n’importe quel site. Tu recalcules d’un clic les proportions. Tu ranges, classes, en catégories, en notes, en favoris…

Après tu peux préparer tes menus et/ou tes repas de la semaine, et automatiquement générer la liste des courses que tu pourras modifier comme bon te semble.

Tu la synchronises sur ton téléphone et tu coches les articles achetés lors de ton shopping.

Bref, pour moi cela a été une révélation et une libération.

Techniques complémentaires d’organisation des repas

Elles sont cumulables et interchangeables, et on essaie pour se simplifier les courses de tenir compte des saisons 😉

Et si on est pas fortiche en organisation et/ou en cuisine, on innove pas des plats nouveaux tous les soirs, on reste dans les basiques et on fait l’aventurier une fois par semaine…

Un jour un thème
Tous les lundis c’est pâtes, les mardis c’est poulet, le mercredi c’est pizza/quiche/tourte, le jeudi c’est végétarien, le vendredi poisson, le samedi midi surgelé, le samedi soir cuisine du Monde, le dimanche midi porc, le dimanche soir boite de conserve (paella, cassoulet)…
Bref, vous voyez l’idée : composer ses menus avec un cadre prédéfini ça simplifie les choses.
Les cartes à tirer au sort
On marque sur des cartes (bristol par exemple) différents repas, et on tire au sort. On peut les classer en code couleur pour coller aux catégories ci-dessus par exemple. C’est du travail la premier fois pour faire les fiches mais ça va très vite ensuite.
Le menu sur 15 jours
Utiliser pour toute une saison le même menu deux semaines, parce que honnêtement, personne ne se rappelle ce qu’il a mangé il y a 15 jours…

Quand cuisiner ?

Impossible pour moi de cuisiner quelque chose qui prend plus de 10 minutes de temps avec les enfants dans les pieds. Donc tout ce qui demande un minimum de préparation, c’est fait AVANT qu’ils ne rentrent de l’école. D’autant que chez moi, le repas c’est vers 18h15 (j’en reparlerais).

Il y a certains plats que je prépare un grande quantité et que je congèle, comme le risotto ou le chili con carne.
Certains plats peuvent être préparés la veille, c’est le cas de la plus part des plats en sauce.

Mon compagnon de cuisine

Parce que je suis en cuisine, au mieux seule , au pire « aidée » par des marmitons de 3 et 8 ans, j’ai fait un investissement il y a un an maintenant d’un robot de cuisine mélangeur/cuiseur neuf, le Companion de Moulinex (avant j’ai utilisé pendant près de 2 ans un très vieux et très bruyant Thermomix).

Il est juste merveilleux, très silencieux, pratique, efficace, je m’en sers plusieurs fois par semaine (c’est mon seul accessoire de cuisine avec une râpe à légumes) et je ne regrette pas une seule fois les 700€ dépensés.

Mon conseil : achetez chez Darty pour bénéficier de leur excellent service après vente en cas de soucis 😉

Publicités

5 réflexions sur “Comment organiser ses repas quand on manque d’imagination ?

  1. J’hésite à me lancer dans Paprika, je crains d’accumuler les recettes « à essayer » au détriment des repas réels. Et puis, les menus que je fais sont bien souvent pour la même tablée, soit 4 convives. Les jours avec des invités, je laisse tomber le menu prévu au profit d’un plat de secours type platrée de pâtes et super sauce maison.
    Le seul avantage serait la synchronisation entre parents.

    J'aime

    1. Et la synchro pour les courses 😉

      Il y a quelques années je n’avais pas encore de routine ou d’idée de repas, à part les pâtes au beurre tout était nouveau et compliqué pour moi en cuisine. Paprika m’a permis une éducation à ce niveau. Maintenant je l’utilise surtout comme outil pour les recettes que je fais peu souvent, ou tout ce qui va etre pâtisserie par exemple, parce que j’ai mon répertoire de recettes du quotidien en tête désormais.
      La synchro entre les différents supports (ordi/iPad/iPhone) est alors très appréciée !

      J'aime

      1. Pour les courses on est deux à les faire, donc ça peut être pas mal…car parfois on oublie des ingrédient (rien de dramatique, on improvisé ou on inverse les menus).
        Disons que je suis prête à payer pour la qualité mais toutes les applications avec trop de features m’ont déçue.
        Je rédige le menus dans Simple note (app de notes synchronisée), et pareil pour les listes de courses et j’envoie par mail à mon conjoint.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s