Bienveillance, j’y viens

Quand il y a un an Marie a croisé mon chemin, je l’ai trouvé surprenante, une vraie Love Ambassador, je la trouvais alors un peu naïve de déborder d’autant d’amour et je ne voyais pas du tout comment appliquer dans ma vie à moi ses bons conseils.

Je ne le savais pas vraiment, j’étais alors à la fin d’une longue décennie de malveillance à mon égard, de jugements douteux à mon propos, de sabotages internes.
Je m’étais perdue sans m’en rendre compte, ou lorsque j’en prenais conscience je me pensais coupable et méritante.

Plus j’essayais de me conformer à ce que la société et EMM semblaient attendre de moi, plus je disparaissais, au profit de nouvelles névroses, de nouvelles peurs, j’alimentais mon critique intérieur.

Plus que jamais, lorsqu’on est en position de faiblesse, on a besoin de gens bienveillants autour de nous, surtout quand on arrive pas à l’être avec nous même.

En septembre 2013 j’ai accepté que je devais être moi-même, même si je ne savais pas toujours encore qui j’étais, tout au fond, tellement j’étais en pleine mutation, et encore à trouver très compliqué de faire des choses très simples.

#F est entré dans ma vie par hasard en octobre, et il s’est mis à la bonne distance de moi, me laissant faire ce chemin qui est le mien, à mon rythme.

Lire la suite